MENU
greenpeace-perou

Greenpeace marque de très mauvais points en détériorant les lignes de Nazca au Pérou

Greenpeace a souhaité laisser un message fort pour le sommet sur le climat qui a eu lieu à Lima (Pérou). L’idée partait d’un bon sentiment mais elle a été très mal réalisée puisque le message en question a été déposé par plusieurs militants de Greenpeace à quelques mètres seulement d’une ligne de Nazca bien connue, le fameux colibri !

En découvrant cette actualité sur linternaute.com j’ai tout d’abord pensé à un « fake ». Comment Greenpeace pourrait-il faire cela ? N’est-ce pas une organisation qui prône la protection de la planète ? Pourtant, en vérifiant les sources, je découvre que l’actualité est relayée sur de nombreux sites institutionnels… Et il faut bien se rendre à l’évidence, c’est bien la vérité.

Déposer un message en faveur du développement durable sur un site sacré, était vraiment une idée des plus étranges. Est-une manière de dire que toutes les merveilles du monde seront détruites si rien n’est fait pour améliorer l’impact écologique des pays développés ? Peut-être… Malheureusement, Greenpeace a été d’une maladresse impardonnable. Ayant moi-même survolé les lignes de Nazca, je suis scandalisée par leur action. Les géoglyphes de Nazca sont fragiles et le site est extrêmement protégé… Et le simple fait de marcher à quelques mètres des lignes provoque des dégâts !

Le gouvernement Péruvien a très mal réagi en apprenant la nouvelle et le président Ollanta Humala a annoncé qu’il porterait plainte contre l’organisation : « cette action est un manque de respect envers notre patrimoine culturel et les lois péruviennes ». 

Greenpeace s’est bien évidemment excusé pour ce geste, mais comme l’a dit Annie Leonard (responsable de Greenpeace aux États-Unis) : « Il n’y a aucune excuse suffisante pour compenser ce grave manque d’appréciation ».

lignes-nazca-greenpeace

nazca-greenpeace
L’organisation Greenpeace risque de souffrir longtemps de ce manque de délicatesse… Un comble pour un groupe censé lutter pour la protection de l’environnement.

Written by:

Published on: 03/01/2015

Filled Under: Précieuse planète

Views: 2559

One Response to Greenpeace marque de très mauvais points en détériorant les lignes de Nazca au Pérou

  1. Drôle de façon de promouvoir la protection de la planète. Heureusement, ce genre d’action reste éphémère même si elle pourrait avoir endommagé les abords de ses géoglyphes de Nazca. En espérant pouvoir les survoler à mon tour un jour ! Merci pour l’article 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *